18 Novembre Rando du Bol d’Air à Azay sur Indre !

Rejoignez la section du Bol d’Air le 18 Novembre pour une randonnée à Azay sur Indre de 12Kms. Départ de la Mairie à 14h.

Commune française du département d’Indre-et-Loire en région Centre-Val de Loire. Le village rural est installé sur le flanc ouest d’une vallée au confluent de l’Indre et l’Indrois. Le fond de la vallée, sujet aux inondations, n’a été que très peu bâti. Azay n’apparaît qu’au Moyen Âge, les témoignages des époques antérieures étant très ténus. Successivement fief, paroisse puis enfin commune, Azay a toujours porté ce nom, assorti d’un déterminant qui fut souvent le patronyme du propriétaire du lieu. Le dernier détenteur d’une partie des terres d’Azay, juste avant la Révolution française, fut le marquis de La Fayette.

La commune a connu une forte baisse de sa population depuis la fin du Second Empire jusqu’aux années 1970. Depuis, la courbe s’est inversée et Azay-sur-Indre regagne des habitants alors que des logements nouveaux se construisent ; en 2014, la commune compte 385 habitants. Peu d’emplois sont pourtant offerts sur le territoire communal, les habitants travaillant en très grande majorité à Loches ou à Tours. Territoire agricole de longue date, Azay-sur-Indre connaît une importante diminution du nombre de ses exploitations agricoles, mais la surface agricole utile se maintient, grâce à l’augmentation des surfaces cultivées par exploitation.

La commune est riche d’un patrimoine naturel, entre vallées et plateaux, partiellement englobé dans un vaste site Natura 2000, et de monuments protégés par une inscription auprès des monuments historiques. Ainsi se distinguent, outre l’église paroissiale, une ancienne métairie monastique et un manoir, d’anciens moulins, aujourd’hui désaffectés, établis sur l’Indrois et sur l’Indre.

L’église Saint-Crépin-et-Saint-Crépinien a été construite à la fin du XIe siècle (nef unique, abside semi-circulaire et base du clocher) et modifiée aux XVe (chœur), XVIe (chapelle seigneuriale et porte sud) et XVIIe siècles (haut du clocher). La façade est percée par une porte en plein cintre à deux rouleaux dont les arêtes sont chanfreinées. Elle est décorée par un double ligne de festons opposés. L’archivolte est ornée par des palmettes. L’étage du clocher est ajouré, sur chaque face, par deux baies en plein cintre non moulurées.

Un des vitraux de cette église représente les saint Crépin et Crépinien dont elle porte les noms.

 

Retrouvez l’itinéraire :

Azay-s-indre carte

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.